Nous rentrons à la maison…

Nous avons vendu notre maison et déménagé toute notre vie à l'Alpe d'Huez, mais maintenant notre lieu de travail a fait faillite,

Alors que devrait-il se passer maintenant ? Comment sortir de cette situation désagréable où tous les projets et rêves sont basés sur le travail de directeur d'hôtel et le contact quotidien avec nos clients ? Avoir une équipe de collègues sympas à la fois au Danemark mais aussi ici dans les Alpes, où il faut aider à développer des jeunes qui viennent directement du lycée, du primaire ou autre pour passer l'hiver dans les Alpes.
On nous a demandé à maintes reprises, au cours des dernières années, ce qui nous anime. La réponse est simple. Personnes. Différences. Défis.

Hier 6 décembre, 10 jours après que tout soit tombé en panne, nous avons emménagé dans un bel appartement du Quartier Eclose, ici à l'Alpe d'huez. C'est env. 10 mn à pied de Hôtel Refuge, sur laquelle nous avons vécu jusqu'à présent et sur lesquelles nous aurions dû travailler. Ensuite, il est également à seulement 5 min. À pied de l'école de Noah et non des moindres, avec les plus belles vues !

La vue de notre nouvel appartement !

Maintenant, nous avons juste besoin d'un travail, ou deux, pour que tout puisse courir et être amusant ! Ce qui me convient (Signe) parfaitement, car JE ME MANQUE et le travail. Je n'ai pas eu de vrai travail depuis que nous avons été licenciés à La Rosière en mars. Cela a dû être un peu ennuyeux à la longue…

Alors maintenant, la recherche est lancée pour la vie en vrac. A l'Alpe d'huez dans divers hôtels, restaurants, bars (oui même si la perspective de leur ouverture est laaaaange) et des jobs à distance en ligne j'ai également postulé. En plus de cela, les réflexions se déroulent sur la façon dont nous pouvons créer notre propre entreprise. Soit ici ou peut-être à distance.
Grâce à Freeliving.dk pour beaucoup d'inspiration pour cela.

La perspective ici en France est que d'ici la fin janvier, lorsque la station ouvrira, espérons-le, elle sera inondée d'emplois. Cependant, il est encore très incertain quand tout s'ouvrira et, par conséquent, personne ne peut savoir avec certitude quand et comment un emploi viendra.

La partie la plus difficile du processus est que Noah continue et est bien intégré à l'école française et l'apprécie vraiment. Il se fait beaucoup de nouveaux amis, apprend le français et surtout une culture complètement différente. C'est pourquoi c'est ce qui rend si absurdement difficile de tout remonter.

Pour nous, il s'agit essentiellement de ne pas abandonner nos rêves malgré une pandémie, une faillite et des besoins divers.

Il y a des besoins différents dans toutes les conditions. Aussi dans notre. Cela a été une énorme montagne russe ces dernières semaines, où les perspectives d'ouverture ont été longues, la perspective de réduire le personnel, les invités et enfin et surtout la faillite qui nous a durement touchés à la tête. Quatre jours après la faillite, il y eut soudain de nouveau la lumière. Primo Tours a annoncé qu'ils avaient acheté Skinetworks, ce qui était absolument fantastique pour l'industrie. Maintenant, la grande question piège est si juste; choisir Primo Tours et garder les hôtels ? …. C'est un énorme point d'interrogation avec nous et nous n'en avons aucune idée.

Donc, si vous avez l'habitude de voyager avec Danski ou Nortlander sur leur PROPRES hôtels avec le personnel scandinave, alors soyez une star géante et exigez-le ! À nos yeux, les hôtels scandinaves de Danski et Nortlander sont des hôtels très spéciaux. Cela donne une atmosphère complètement différente en tant qu'invité et même si vous êtes en vacances, vous pouvez vous sentir chez vous, car il y a ce "confort" danois que personne d'autre ne connaît.

Donc, pour l'amour de Dieu, si vous lisez ceci et que vous êtes un client qui a essayé ces hôtels, parlez-en. Demande-le. écrire à Primo Tours. Sors-le! Même si ce n'est peut-être pas cet hiver, à cause de la stupide couronne. Mais à quoi ressemblent vos prochaines vacances au ski ?

Eh bien oui, et puis revenons à cela avec des besoins différents dans chaque relation. Parce qu'il a donné lieu à énormément de discussions ces dernières semaines, pas des moindres jours depuis que tout s'est effondré. Qui veut quoi et pourquoi.

Jacob, a TOUJOURS rêvé de vivre à l'étranger. Lorsque nous nous sommes rencontrés à Val d'Isère, il n'avait presque pas envie de rentrer au Danemark. J'ai dû le "forcer" à rentrer chez lui, pour terminer ses études, maintenant qu'il ne restait que 6 mois. Depuis lors, pendant de nombreuses années, il a parlé de nous sortir à nouveau.

En fait, c'est moi qui ai levé le frein à main, ce jour-là en février 2019 et j'ai dit que c'était maintenant. L'hiver prochain nous partons !

Et maintenant nous nous tenons ici. Légèrement fendu.

J'ai aimé l'idée d'être directeur d'hôtel dans les hôtels danois, d'en avoir un "Famille de saison" avec le personnel scandinave, ensemble, nous pourrions former des jeunes à des adultes, avec des responsabilités et des défis dans leur vie quotidienne. Cette pensée est partie maintenant. Je ne vois pas cela se produire. Pas cette saison. Peut-être la saison prochaine, mais ce n'est pas à savoir...

Jacob veut être ici. A l'Alpe d'huez, avec les quelques nouveaux amis que nous nous sommes fait, dans une belle ville alpine, avec de l'air frais, du ski (quand les remontées mécaniques sont ouvertes), etc., etc.

Nous convenons tous les deux que Noah est maintenant intégré et qu'au cours de sa courte vie de 3,5 ans, il est déjà passé de la crèche à Farum, à la crèche à Blovstrød, au club pour enfants à La Rosière, de retour au foyer pour enfants à Blovstrød et maintenant à l'école dans les Alpes d 'huez.

Est-ce sain ? Est-il juste heureux tant que nous sommes heureux ?

Google dit un million de choses. Notre intuition nous dit beaucoup de choses différentes. Ce qui est juste?

C'est tellement absurdement difficile. Il y a du bon et du mauvais dans tout ça. Lorsque vous faites une liste Pour / Contre, les deux points deviennent égaux en longueur…

Une chose est sûre - maintenant nous rentrons à la maison. Pour fêter Noël.

Noah aux cheveux longs a décoré le sapin de Noël à l'école vendredi dernier et était très fier quand il a dû le montrer à maman.

Nous prenons une maison décalée. Il y a plusieurs raisons à cela. Je voulais rentrer chez moi le plus vite possible, en plus de tout ça. Jacob préférerait rester. Nous avons donc fait un compromis. Une semaine loin l'un de l'autre, c'était peut-être très bien. Maintenant, je rentre à la maison, avec Noé, le dimanche 13 décembre et J'ATTENDS L'AVENIR, comme un petit enfant. Ce sera TELLEMENT incroyable de rentrer à la maison pour Noël ! Nous n'avons pas fêté Noël au Danemark depuis que Noah a 6 mois, c'est-à-dire les 3 dernières années. Ce sera bien pour TOUTE la famille que nous puissions être ensemble, même en cette période.

Jacob s'envole pour le Danemark le 20 décembre puis il est prévu 10 jours de plaisir en famille jusqu'au nouvel an…

Et oui, calme-toi. Bien sûr, nous sommes testés dès que nous atterrissons à l'aéroport de Copenhague, donc nous ne ramenons pas encore plus d'infection à la maison.

J'avais probablement rêvé d'une semaine de convivialité, de visites de restaurants, de délicieux cocktails jusqu'à kl. 22h00 avec les copines, mais non.. Ça devrait être Mette F. Donc juste mettre un terme à aujourd'hui. Et le tour du cou que j'étais venu promettre à Noah avant-hier. Oui, on peut aussi l'oublier. J'espère que sa folle mémoire n'est pas si bonne quand nous rentrerons à la maison pour qu'il puisse s'en souvenir.

Assez parlé de ça. Maintenant, nous n'avons plus qu'à rentrer à la maison et profiter du Noël danois avec tout le plaisir de Noël danois qu'il peut apporter !

Vous devez oser tomber librement jusqu'à ce que vous atterrissiez à nouveau sur vos deux jambes.

Merci d'avoir lu! 🙂

Une réflexion sur « Vi kommer hjem… »

Laisser un commentaire

FR